PhD students

Ongoing PhDs – Thèses en cours

  • Chunxiao Yan (Nanterre) Etude de la complexité syntaxique : flux de dépendance et autres mesures, bourse CSC (China Scholarship Council).

Defended PhDs – Thèses soutenues

  • Marie-Amélie Botalla (2019, Paris 3, codirection avec Jeanne-Marie Debaisieux) Description et modélisation des compléments différés.
  • Mohamed Galal (2019, U. de Sohag/Nanterre, codirection avec Yomna Safwat et Dina El Kassas) Les constructions exceptives dans l’interface sémantique-syntaxe de l’arabe et du français (étude contrastive), maitre assistant à l’Université de Sohag.
  • Elizaveta Chernyshova (2018, Lyon, codirection avec Véronique Traverso)

    Expliciter et inférer dans la conversation. Modélisation de la séquence d’explicitation dans l’interaction.

  • Marie-Sophie Pausé (2017, U. de Lorraine, co-direction avec Alain Polguère) Structure lexico-syntaxique des locutions du français et incidence sur le combinatoire, ATER à Paris 3 Sorbonne Nouvelle.
  • Ilaine Wang (2017, Nanterre, codirection avec Isabelle Tellier, Paris 3) Syntactic Similarity Measures in Annotated Corpora for Language Learning : application to Korean Grammar, post-doctorante.
  • Julie Belião (2016, Nanterre, codirection avec Anne Lacheret) How prosody and syntax are mapping: A study of synchronization and congruence.
  • Olivier Bondéelle (2015, Nanterre/Leiden, codirection avec Marteen Mous et Felix Ameka) Polysémie et structuration du lexique : le cas du wolof, bibliothécaire.
  • Wajdi Zaghouani (2015, Nanterre) Le développement de corpus annotés pour la langue arabe, Assistant Professor, College of Humanities and Social Sciences
    Hamad Bin Khalifa University à Doha, Qatar.
  • Pierre Magistry (2013, Paris 7, codirection avec Benoit Sagot et Marie-Claude Paris) Unsupervised word segmentation and wordhood assessment: the case for Mandarin Chinese, post-doctorant.
  • Jihye Chun, (2013, Nanterre) Interface syntaxe-topologie et amas verbal en coréen et en français, Prix de thèse AFPEC-Choi Seung-Un 2015 (Association Française pour l’Étude de la Corée), professeur assistant à l’Université féminine de Sookmyung.
  • François-Régis Chaumartin (2012, Paris 7) Antelope, une plate-forme de TAL permettant d’extraire les sens du texte – Théorie et applications de l’interface syntaxe-sémantique, fondateur en 2007 et directeur de la société Proxem spécialisée dans les ressources sémantiques pour le TAL (23 salariés en 2016).
  • Anne-Laure Jousse (2010, Paris 7/Univ. de Montréal, codirection avec Alain Polguère) Modèle évolutif d’un lexique informatisé dans une perspective de transformation et de consultation des données lexicales, lexicographe chez Druide Informatique, Montréal.
  • François Lareau (2008, Paris 7/Univ. de Montréal, codirection avec Igor Mel’čuk) Vers une grammaire d’unification Sens-Texte du français – Le temps verbal dans l’interface sémantique-syntaxe, professeur assistant à l’Université de Montréal.
  • Marie-Pierre Sales (2008, Nanterre), Influence du lexique et de la syntaxe sur la reprise pronominale en français : exemple de ça, professeur de FLE aux Cours de Civilisation Française de la Sorbonne (CCFS).
  • Lucie Barque (2008, Paris 7, codirection avec Alain Polguère), Description et formalisation de la polysémie régulière du français, maître de conférences à l’Université Paris Nord.
  • Dina El Kassas (2005, Paris 7, codirection avec Laurence Danlos), Une étude contrastive de l’arabe et du français dans une perspective de génération multilingue, anciennement maître de conférences à Minia, Egypte, décédée.

Defended habilitations – HdR soutenues

  • Kim Gerdes (2018) Same same but different: Paradigms in syntax, maître de conférences à Paris 3 Sorbonne Nouvelle.
  • Nicolas Mazziotta (2016) Représenter la connaissance en linguistique. Observations sur l’édition de matériaux et sur l’analyse syntaxique, chargé de cours (équivalent MCF) à l’Université de Liège.